[accueil] [historique] [club-house] [accès] [parcours] [jouer] [apprendre] [compétitions] [communiquer]

Les Règles de golf vous en font voir de toutes les couleurs !

 

Si vous êtes bien dans ce cas nous allons tenter de vous aider en examinant quelques cas concrets se rapportant à des situations précises que vous pouvez rencontrer sur le parcours du Golf de Cornouaille. Cette suite de situations n'étant pas exhaustive, elle sera allongée au fur et à mesure des demandes.

 

N° TROU

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

 

TROU N°1 : votre balle repose si près du grillage de protection du practice (défini étant hors-limites) qu'il vous est impossible de jouer le coup que vous souhaiteriez jouer. réponse

TROU N°2 : à la suite d'un slice votre balle arrive dans le bosquet de cyprès à droite du fairway. Vous la recherchez, ne la voyant pas sur le sol, vous levez la tête et là une balle vous nargue du haut de ses 3 mètres. réponse
TROU N°3 : vous avez "topé" votre balle qui plonge droit devant vous, en direction du ruisseau. Vous jouez une balle provisoire que vous expédiez sur le fairway. En passant vous jetez un coup d'oeil et découvrez que votre balle d'origine s'est par chance arrêtée à un mètre de l'obstacle.réponse
TROU N°4 : vous avez lâché votre drive dans le rough situé entre le 3 et le 4, un peu plus bas que le bunker de parcours du 3. Alors que vous arrivez à ce niveau vous constatez qu'un joueur qui remonte le 3 s'apprête à jouer votre balle. Vous intervenez et lui faites remarquer que vous pensez que c'est votre balle, en lui précisant que vous jouez une "Titleist 2", le joueur vous rétorque que lui aussi joue une balle de même marque et même numéro. Vous recherchez ensemble et découvrez à quelques mètres de là une autre "Titleist 2". Quelle procédure appliquer ? réponse

TROU N°5 : votre balle et celle de votre co-compétiteur reposent en deux coups sur le green. C'est à votre tour de putter. Votre co-compétiteur ne relève pas sa balle car elle n'interfère pas avec votre putt, mais préfère toutefois la marquer en raison d'impressionnantes rafales de vent qui balaient le parcours. Vous vous apprêtez à putter et tandis que vous êtes à l'adresse une forte rafale vous déséquilibre un peu, si bien que vous préférez attendre un peu pour putter. Vous vous reculez de quelques pas et le vent qui redouble alors déplace votre balle de quelques centimètres, ainsi que celle de l'autre joueur. Le coup de vent passé, vous replacez tous deux vos balles respectives et terminez le trou, en prenant chacun deux putts et ravis de signer chacun un bogey dans de si difficiles conditions de jeu. La procédure vous semble-t-elle correcte ? réponse

TROU N°6 : vous avez drivé à droite du châtaignier un peu trop près du talus. Géné pour jouer votre deuxième coup vous embarquez votre balle à gauche du green, loin dans le rough (au-delà du chemin qui mène au départ du trou suivant). Vous commencez les recherches aidé de votre co-compétiteur qui vous dit "vous devriez jouer un balle provisoire pendant que cherche, ça fera gagner du temps car la partir suivante s'apprête à driver". Vous vous exécutez et revenez en courant près du châtaignier où vous droppez une balle et tandis que vous vous alignez afin de ne pas recommencer la même erreur votre compagnon vous fait signe qu'il a retrouvé votre balle. Vous ramassez alors la balle que vous venez de dropper et repartez au pas de course dans le rough ou vous constatez que la balle retrouvée est bien la vôtre et que les 5 minutes imparties ne sont pas écoulées. Satisfait mais essoufflé, vous jouez votre troisième coup, mais la position de votre balle est telle que vous faites un air-shot. Réalisant alors que vous n'arriverez jamais à sortir votre balle de là, vous décidez de la déclarer injouable et ne trouvant pas d'endroit plus favorable pour la dropper à moins de 2 clubs ou en arrière, vous décidez de retourner près de votre châtaignier préféré. Vous laissez passer la partie qui vous suit et ensuite dans le calme vous droppez votre balle la jouez vers le green et prenez deux putts. "Ouf ! je m'en tire bien avec un sept" Ce n'est qu'après avoir pris votre départ au trou suivant que votre co-compétiteur vous fait remarquer que vous avez fait un air-shot dans le rough, que vous avez déclaré votre balle injouable et que votre balle n'a pas été droppée au bon endroit, car le coup précédent était votre troisième coup, l'air-shot, ,et non pas votre deuxième coup près de votre arbre. Ne pouvant plus rien corriger, vous décidez vous soumettre votre cas à la commission sportive en rendant votre carte. A votre avis que devrait être son verdict ? réponse